En cette période compliquée, nous continuons de travailler, en prenant toutes les mesures qui s’imposent.
Le magasin reste ouvert aux horaires habituels, et nous envoyons vos commandes par la poste , en colissimo suivi.
Prenez soin de vous et de vos proches

Le pollen de fleurs :

.

Commander du pollen

Qu’est-ce que le pollen ?

Étamines d'une fleur de coquelicot

C’est la partie mâle des fleurs, portées par les étamines. Chez les végétaux sexués, c’est le rencontre entre un grain de pollen et le stigmate de la fleur qui permettra la fécondation de la fleur et la formation du fruit. Les grains de pollen mesurent en moyenne moins d’un dixième de millimètres, cela a donc l’apparence d’une poussière…

 

  

 

  

Pourquoi les abeilles récoltent-elles du pollen ?

Abeille et pollen

Pour elles c’est le second aliment indispensable. Elles récoltent le nectar des fleurs qu’elles élaborent en miel. C’est la partie « énergie » de leur alimentation. Mais elles ont aussi un besoin vital en protéines et en acides aminés, notamment pour l’alimentation de leurs larves, qu’elles trouvent dans le pollen. Le pollen ne participe pas à l’élaboration du miel. Ce sont pour elles deux aliments différents.

Par ailleurs, en récoltant le pollen des fleurs, les abeilles jouent le rôle irremplaçable de la pollinisation, c’est-à-dire le transport du pollen de fleurs en fleurs pour permettre la rencontre entre gamète mâle : le pollen et gamète femelle : le stigmate et l’ovule.

 

Tous les végétaux ont-ils besoin des abeilles pour leur pollinisation ?

La nature est infiniment variée… Certains végétaux ont des modes de reproduction non sexués. Dans les végétaux sexués, donc avec étamines (et donc pollen) et stigmate (ovule), certains sont anémogames, c’est-à-dire qu’ils confient le transport du pollen au vent. Ce sont ces pollens que l’on retrouve en très grande quantité dans l’air, et qui peuvent provoquer certaines réactions allergiques.

D’autres végétaux enfin sont dits entomogames ou entomophiles (l’entomologie est la science qui étudie les insectes) : ce sont les insectes qui sont « chargés » de transporter le pollen. En venant récolter pollen ou nectar dans les corolles des fleurs, les insectes poilus comme nos abeilles se couvrent le corps de pollen qu’ils disséminent sur les fleurs suivantes, …

On considère que 35% des ressources alimentaires mondiales sont dépendantes des insectes pollinisateurs, et que ces derniers participent à la production de 84% des espèces végétales cultivées en Europe.

Ruches en pollinisation dans un verger d'abricotier

C’est si vrai que dans notre grande région fruitière (la Drôme est le premier département français producteur d’abricots par exemple) les arboriculteurs nous louent des ruches chaque année à poser dans les vergers au moment de la floraison de leurs arbres fruitiers. Ils s’engagent bien sûr en contrepartie à n’effectuer aucun traitement en présence des abeilles.

Sans abeilles, plus d’abricots, de cerises, de poires, … plus non plus de tomates, de melons, de fraises, de courgettes, …

 

 

Pourquoi le pollen se présente-t-il sous forme de petites graines lorsqu’on l’achète?

C’est grâce au travail des abeilles. Elles récoltent le pollen microscopique et l’agglomèrent peu à peu en petite boules appelées pelotes, sur leur troisième paire de pattes qui est équipée à cet effet de brosses et de corbeilles.

Brosse et corbeille de l'abeille ouvrière sur sa 3ème paire de pattes Pelotte de pollen portée par une abeille ouvrière

 Comment faites-vous ensuite pour le récolter ?

Les abeilles ramènent donc le pollen à la ruche, en le transportant sur leurs pattes arrières. On dispose à l’entrée de la ruche une trappe à pollen. Celle-ci comporte une entrée perforée de trous de petit diamètre qui réduit l’entrée pour les abeilles, qui sont obligées de se faufiler pour passer, ce faisant certaines butineuses laissent échapper leurs pelotes de pollen qui tombe à travers une grille dans un petit tiroir. Nous venons relever nos tiroirs à pollen tous les 3 jours environ.

 

 

  

  Trappe à pollen avec le peigne - vue de face

Trappes à pollen en fonction sur les ruches - tiroirs pleins !

 

Quelles sont les opérations après récolte ?

Le pollen récolté dans les trappes nécessite d’être trié, afin d’éliminer les poussières et éventuelles impuretés présentes. Pour cela on utilise un vanoir, qui est le modèle réduit des trieurs à céréales qu’on utilisait naguère dans les campagnes. Par ventilation, il sépare les poussières et impuretés des pelotes de pollen. On procède ensuite à un contrôle visuel.

  

Tri du pollen au vanoir Vanoir en activité pour trier le grain - Début du XXème siècle

 

Et le pollen se conserve sans difficultés ?

Non. Le pollen ne peut pas se conserver tel quel à température ambiante, il moisirait. Il existe donc deux solutions de conservation :

-          Le pollen sec : légèrement séché dans une pièce ventilée et déshumidifiée, sans chauffage, il se conserve ensuite plusieurs années à température ambiante à l’abri de l’humidité (récipients étanches)

-          Le pollen frais : non séché, il est directement congelé à la récolte. Il est ensuite conditionné en sachets sous vide. Il doit être maintenu au congélateur, et simplement au frigo le temps de sa consommation.

 

Quelle est la composition du pollen ?

Comme tous les produits de la ruche, la composition est riche et complexe !... Mais la particularité du pollen est sa richesse en protéines, et tout particulièrement en acides aminés, avec des quantités significatives des acides aminés que l’organisme humain ne peut synthétiser et qu’il doit donc trouver dans son alimentation. Il faut aussi noter la richesse en vitamines, en particulier vitamines du groupe B ; et en minéraux tels que potassium, calcium, silicium, phosphore, …et même du sélénium. Il faut citer enfin la présence importante de polyphénols, de flavonoïdes, etc…

 

Quelle est l’origine florale de votre pollen ?

Nous proposons un pollen multifloral, c’est-à-dire récolté sur un grand nombre d’espèces végétales sauvages, notamment (mais la liste est très longue !) : châtaignier, lierre, coquelicot, centaurées, … Cela garantit une plus grande richesse qualitative, et permet d’obtenir une certaine homogénéité selon les années. Nous veillons à placer nos ruches dans des zones préservées et à des époques de l’année durant lesquelles les abeilles butinent prioritairement une flore sauvage.

 

 

Commander du pollen